Faire cesser l’insupportable…

COMMUNIQUÉ

Nous venons de prendre connaissance de la lettre anonyme que Patrice Anato, député de notre circonscription, a reçu à l’Assemblée nationale. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort. Nous sommes indignés et révoltés par de tels écrits. Peu importe nos désaccords, c’est la république que l’on attaque, c’est la paix civile que l’on menace !

Pour Noisy Solidaire À Gauche Vraiment, il est impératif de mener une farouche bataille contre le racisme et l’extrême droite, ses idées, ses pratiques.

Un vent mauvais souffle sur notre pays, il porte un venin antisocial et des fantasmes xénophobes et racistes. Ce climat de haine est aujourd’hui entretenu. Certains médias font de la banalisation de thèses honteuses et antirépublicaines leur fonds de commerce. Certains politiciens libèrent et banalisent les discours et violences d’extrême-droite.

Quelques exemples trop nombreux, comme l’attaque du cortège lors de la marche contre les violences faites aux femmes le 20 novembre dernier à Paris, les menaces dont ont fait l’objet le maire PCF de Stains Azzedine Taïbi, et dernièrement le député LFI Alexis Corbière et Raquel Garrido, mais aussi de nombreux élus LREM, MODEM, des élus municipaux de toutes tendances à Nancy, Brest, Tours, Briançon…

Nous ne devons pas laisser faire !

Il importe également que la puissance publique effectue son travail. Ces affaires odieuses ne doivent être pas classées sans suite. Nous souhaitons que la justice prenne toute la mesure de la gravité de tels faits et qu’elle agisse rapidement pour rechercher l’auteur, ou les auteurs, de ces agissements insupportables et que des poursuites judiciaires soient engagées. Les menaces de mort qui se rajoutent aux écrits racistes ne peuvent rester sans réponse.

Ne nous laissons pas diviser par la haine !!!

Noisy-le-Grand, le 22 décembre 2021

1 réflexion au sujet de « Faire cesser l’insupportable… »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.